LA PRÉVENTION DES DÉCHETS, C’EST MENER DES ACTIONS VISANT À ÉVITER, RÉDUIRE, VOIRE RETARDER L’APPARITION DU DÉCHET.

 

Réduction des déchets par flux et par actions :

Un Français produit en moyenne 390 Kg de déchets ménagers par an. La croissance démographique, l’évolution des modes de vie et des habitudes alimentaires ont une incidence forte sur l’augmentation de la quantité de déchets produits.

La production d’ordures ménagères par Français a ainsi doublé en 40 ans.

 

Gisements de réductions : 

- Création de ressourceries : Meubles - 3kg/hab/an
- Vêtements - 4 kg/hab/an
- Sensibilisation à la consommation : Achats pauvres en déchets - 26 kg/hab/an
- Déchets toxiques - 2.5 kg/hab/an
- Gaspillage alimentaire - 6kg/hab/an
- Exemplarité des collectivités : Papier de bureau - 6 kg/hab/an
- Compostage : Déchets organiques - 40 kg/hab/an

Le SYDETOM66 et le Programme local de Prévention des déchets :

 

En décembre 2010 le SYDETOM66 s’engage dans une démarche de réduction des déchets en signant l’accord cadre avec l’ADEME pour une durée de 5 ans.

(plus d'information sur le site du Sydetom66)

 

"Les objectifs fixés par les Programmes Locaux de Prévention des Déchets sont largement atteints - Sur le territoire PLPD du SYDETOM 66 (191 communes pour 250 000 habitants), la poubelle a perdu 25 kg depuis 2009, soit une diminution des OMA de 8,03 %.

Le Programme Local de Prévention des Déchets porté par le SYDETOM 66 a été une réussite à plusieurs égards :

Aujourd’hui, 95 % des personnes interrogées s’expriment sur la prévention des déchets, en citant plusieurs gestes de prévention, alors qu’elles n’étaient que 1 sur 4 en 2012, et c’est sans doute là le résultat de toutes les actions de communication régulièrement déployées sur les différents supports départementaux (presse écrite, audio, nouvelles technologies et réseaux sociaux …)

Le compostage domestique, principal levier de la prévention des déchets, est devenu une nouvelle pratique quotidienne dans de nombreux foyers : en 5 ans, 15 000 composteurs individuels ont été placés chez les particuliers, 40 plateformes de compostage collectif et 70 sites de compostage partagé ont été installés

Le taux d’équipement en STOP PUB a été porté à plus de 26 %, bien au-dessus de la moyenne nationale (15 %)

65 structures (collectivités et entreprises) se sont engagées dans l’éco exemplarité

Quelque 400 containers à textile installés sur le territoire départemental avec la création d’un centre de tri et une vingtaine d’emploi de travailleurs handicapés

L’ouverture d’une ressourcerie/ressourcerie pilote avec une quinzaine d’emplois en insertion

Le Programme Local de Prévention a également été l’occasion pour le SYDETOM 66 de créer une cellule dédiée à la Prévention des déchets au sein de son service Communication et Développement Durable, mais aussi et surtout d’amener une nouvelle façon de travailler avec des objectifs, un management, des indicateurs qui ont permis aux élus et aux services du syndicat de mesurer la pertinence d’une telle démarche. Celle-ci ayant été également largement nourrie par les échanges avec l’ADEME et les collectivités, mais aussi par les acteurs du territoire avec lesquels le syndicat n’avait à priori pas vocation à travailler.

Cette dynamique contribue à promouvoir une économie circulaire, propice à un développement économique respectueux du territoire et de ses habitants.

Tout ceci est de bon augure pour le département des Pyrénées-Orientales et son environnement ; c’est pourquoi le SYDETOM 66 souhaite continuer dans cette dynamique fondée sur la prise de conscience et l’engagement citoyen, en s’organisant autour de nouveaux objectifs."

 

En partenariat avec le SYDETOM 66 et afin d’être conforme aux consignes générales de réduction des déchets, la Communauté de Communes a mis en services des points de collectes pour les déchets suivants :

 

  • Les Emballages Ménagers Recyclables (poubelles jaunes ou colonnes)

  • Le Verre (colonnes aériennes et enterrées)

  • Le Textile (colonnes aériennes)

Le Compostage :  

Le Sydetom66 a mis a votre disposition des composteurs individuels que vous pouvez vous procurer en déchetterie contre le prix coûtant de 5€.                           

Les Piles :

Les piles, selon leur nature, contiennent des métaux (mercure, cadmium, etc.) extrêmement polluants.
La loi impose aux revendeurs de les reprendre.

Vous trouverez aussi une borne de récupération de pile dans chacune des Mairies de la Communauté de Commune, ainsi qu’aux la déchetteries intercommunale.

Les Médicaments :

La plupart des pharmacies récupèrent les médicaments usagés, entamés, périmés et même les emballages vides.

 

Les DASRI (Déchets d'Activités de Soins à Risques Infectieux) :

L'article R. 1335-8-2 du code de la santé publique prévoit que les producteurs (exploitants de médicaments, fabricants de dispositifs médicaux, fabricants de dispositifs de diagnostic in vitro, etc.) mettent gratuitement à disposition des officines de pharmacie et des pharmacies à usage intérieur des collecteurs de déchets d’une quantité correspondante à celle des matériels piquants ou coupants mis sur le marché. L’article R. 1335-8-3 prévoit que les officines de pharmacie et les pharmacies à usage intérieur (PUI) remettent gratuitement aux patients (dont l'autotraitement comporte l'usage de perforants) ces collecteurs fournis par les producteurs.

 

Les Huiles de Vidanges : contiennent de nombreux éléments toxiques. Leur rejet en milieu naturel est interdit par la loi. Apportez-les en déchetterie.

Chacun, là où il se trouve, doit participer à inverser la courbe de la production des déchets, tout au moins, à la stabiliser en modifiant son comportement

Quelques gestes incontournables :

  • Je prends mon panier ou mon cabas réutilisable pour faire les courses.

  • Je choisis des produits avec peu d'emballages ou des emballages recyclables ou réutilisables comme le verre qui se recycle à l'infini, le carton ou le métal.

  • J'appose un autocollant "stop pub" sur ma boîte aux lettres  disponible gratuitement à l'accueil de la Communauté de Communes et de votre mairie.

  • J'évite la vaisselle jetable : pensez aux gourdes pour les enfants.

  • Je n'utilise pas de lingettes : elles sont à usage unique, ne sont pas plus efficaces que les nettoyants classiques et coûtent beaucoup plus cher.

  • Je préfère les produits concentrés et/ou les éco-recharges.

  • Je préfère les produits en vrac et à la coupe.

  • Je préfère utiliser des piles rechargeables (accumulateur) et je m'équipe d'un chargeur.

  • Je privilégie les produits labellisés : marque NF, Ecolabel européen…

  • J'opte pour le compostage pour mes déchets de cuisine et de jardin.

  • Je bois l'eau du robinet.

 

Avant de jeter un objet, je me pose quelques questions : Est-il réparable ? Est-il réutilisable ? Serait-il utile à quelqu'un d'autre ?

CONTACTS

Service Gestion et Valorisation des Déchets

Ramassage des encombrants

04 68 05 62 64

service.dechets@conflentcanigo.fr

du mardi au vendredi de 9h à 12h

Directeur: M. Nicolas ZOCCHETTO

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • YouTube
  • Instagram

Siège de la Communauté de Communes Conflent Canigó

Château Pams - Route de Ria - 66500 PRADES

04 68 05 05 13  -  contact@conflentcanigo.fr

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi de 08h30-12h / 14h-17h30

© 2015 Communauté de Communes Conflent Canigó

Gestion du site et aide à la mise à jour agence Yomedia

Mises à jour du site Communauté de Communes Conflent Canigó