top of page
Anciens articles
Rechercher

LES ACTUS DE JANVIER 2024


DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

 

Début janvier, les élus de la Communauté de communes Conflent Canigó se sont rendus dans les locaux de l’entreprise Wood Bee Work situés entre Prades et Marquixanes. Cette entreprise est spécialisée dans la création et la mise en place de stands événementiels pour de grandes marques dans les salons les plus importants en France comme à l'international. Installée en Conflent depuis seulement quelques mois, les bureaux d’étude et commerciaux sont situés à Marquixanes, tandis que les ateliers ont trouvé leur place à Prades, en attendant l’extension des locaux sur le premier site. Entreprise en forte croissance et dotée d’une belle expérience similaire en Espagne pendant plusieurs années, Wood Bee Work recrute ! https://woodbeework.com/

 


 

Une deuxième actualité en ce début d’année dans la sphère « Développement Economique », : l’installation d’Archimède Prévention à Inici, la pépinière d’entreprises de la Communauté de communes Conflent Canigó ! Kévin Mille, à la tête de cette petite entreprise, propose de nombreuses formations sur les risques professionnels à destination des professionnels comme des particuliers : règlementations diverses, obligations du Code du travail, incendie, secourisme … L’objectif d’Archimède Prévention est de se développer en Conflent et de devenir un organisme de formation complet, avec une embauche de sous-traitants pour offrir un large panel de formation. https://archimedeprevention.fr/

 


PROJET ALIMENTAIRE TERRITORIAL


Pour bien débuter l’année, élus et agents communaux et intercommunaux étaient formés à l'application collaborative Vigifriche, développée par le SCO Friches Agricoles. L'objectif de cette application et de cette formation est de repérer les terres enfrichées, de les géolocaliser et de les qualifier selon huit types de friches. Un simple clic sur cet outil embarqué, utilisable sur smartphone et tablette, permet donc de co-construire un observatoire des terres incultes à l’échelle régionale. Cela contribuera à la revitalisation des territoires et l’installation de nouveaux porteurs de projets. Cette formation s'inscrit pleinement dans la politique menée par le Projet Alimentaire Territorial de la collectivité, à savoir faciliter l'installation et la confortation d'agriculteurs en Conflent.



 

Sur tout le mois de janvier, Camille et Nicolas, respectivement en charge du Projet Alimentaire Territorial et de la Réduction et la Prévention des Déchets au sein de l’intercommunalité, sont allés à la rencontre de la soixantaine d’élèves de l’école élémentaire de Los Masos pour parler gaspillage alimentaire.


Leur intervention a permis la mise en place d’un gachimetre autour du pain de la cantine, avec un système d’équivalence qui leur parle, à savoir les animaux (du plus petit au plus imposant donc : escargot, souris, chat, chien, cochon, cheval, éléphant, baleine). L’idée était de rendre visuel le gâchis du pain et d’amener les enfants à le diminuer, sans pour autant gaspiller le reste et manger le pain en priorité. Les enfants ont pu se challenger sur deux périodes de 10 jours, avec l’objectif de faire mieux sur la deuxième partie. Et ils peuvent être fiers d’eux puisqu’ils ont seulement atteint le premier niveau, celui de l’escargot, sur la première partie, et ont réussi encore à réduire leur gaspillage dix jours après !

 

Un grand merci à Karine, Déborah, Solange, et Sylvie, agents intercommunaux qui s’occupent au quotidien des enfants sur le temps méridien pour leur implication. Ce gachimetre à pain est amené à voyager dans les différentes cantines du territoire pour continuer la sensibilisation auprès des jeunes et inclure le plus grand nombre dans ce challenge de la réduction du gaspillage alimentaire !

 

A l’école de Los Masos, les enfants devraient voir arriver un nouveau personnage dans les prochaines semaines pour les aider davantage à réduire le gaspillage alimentaire … Affaire à suivre !

 



ENFANCE JEUNESSE


Ce mois-ci dans nos différents Accueils de Loisirs (3-11 ans), les enfants ont pu s’amuser autour d’activités culinaires, manuelles et sportives et diverses expériences scientifiques ! Par exemple, à l’ADL de Ria-Sirach, des toques de cuisiniers ont été joliment fabriquées et les enfants ont pu découvrir le rugby flag et la « balle française » sous un beau soleil ! A l’ADL de Vinça, l’odeur des crêpes a embaumé toute la structure et les scientifiques en herbe ont fait des expériences avec le « lait magique » et ont fabriqué leur propre slime !

 

 

 

Ce début d’année était également l’occasion de faire le point sur une belle action de recyclage de l’eau sur le site de la restauration scolaire qui accueille près de 1000 enfants tous les midis. En effet, depuis près d’un an, toute l’eau qui reste dans les verres des collégiens à la fin du repas est versée par eux-mêmes dans de grands contenants et utilisée par une association d’élèves pour l’arrosage du potager de l’établissement. Au final, ce sont plus de 150 litres d’eau qui sont réutilisés chaque semaine. En cette période particulière de sécheresse, ces jeunes citoyens sont de véritables acteurs et ambassadeurs de la récupération de l’eau !

 


GESTION ET VALORISATION DES DECHETS


Deux nouvelles communes dotées de plateformes de composteurs de quartier en ce mois de janvier : Arboussols et Vernet-les-Bains ! Sur les deux réunions publiques, ce sont près d’une centaine d’intéressés qui étaient présents pour en apprendre plus sur ce nouveau service que l’intercommunalité met à disposition sur le territoire de leur commune. Les biodéchets représentent aujourd’hui 30% de nos poubelles vertes et c’est donc une part non négligeable qui pourra avoir une seconde vie à terme dans les espaces verts publics et les jardins privés de ces deux communes lorsque le processus de compostage sera abouti.




RESEAU INTERCOMMUNAL DES MEDIATHEQUES DU CONFLENT

Côté réseau intercommunal des médiathèques, les Nuits de la Lecture ont animé ce mois de janvier, avec comme thématique le corps. Cette année, la médiathèque intercommunale de Prades avait prévu un Cluedo géant intitulé « Enquête à l’institut du corps ».  Cela a été un vif succès puisque plus de cinquante personnes se sont prêtées au jeu et que les médiathécaires ont malheureusement dû refuser du monde (une nouvelle édition est en cours de réflexion).

 

Cette animation, qui s'est déroulée dans une atmosphère ludique et bon enfant pour tous, a été réalisée en collaboration avec la Ludo d'Aqui, Studio 13 de Prades (et ses danseurs qui ont enflammé la scène) et les bibliothécaires.



Comments


bottom of page