Campôme

Ses habitants sont appelés les Campomois.

Campôme se trouve à 8 km de Prades (sous-préfecture) et 50 km de Perpignan, à mi-distance entre mer et haute montagne

Campôme est une petite commune du Conflent (Pyrénées-Orientales) située dans la vallée de la Castellane classée dans le Parc naturel régional des Pyrénées Catalanes.

Tout en gardant une économie agricole et son caractère de village de montagne, Campôme propose des hébergements touristiques tout au long de l’année à 1 km de la station thermale de Molitg-les-Bains

Population : 110 hab

Superficie : 5,26 km2

Densité de population : 20 hab./km2



Jours et Horaires d'ouverture au public : Mercredi et Samedi de 09h à 12h

Adresse : La Place 66500 Campôme
Tel : 04 68 05 02 13
Email : mairiedecampome@orange.fr
Maire : Christophe CAROL

http://monsite.orange.fr/campome



Campôme, dominé par la masse granitique de Carmajù, a le privilège de voir couler à ses pieds la Castellane. Au sein du Parc Naturel Régional des Pyrénées-Catalanes, blotti en plein cœur de la vallée de la Castellane ce petit village essentiellement agricole a su s’adapter au fil des décennies à l’évolution moderne.

Un petit territoire marqué par l’histoire.

 

Simple hameau dépendant de la seigneurie de Paracolls Campôme restera parmi les possessions de Molitg jusqu’à la Révolution. Devenu commune autonome en 1792, le village se verra attribuer un territoire s’étendant sur la rive droite de la Castellane et grimpant, par le plateau de Fornols jusqu’au Pla de Valenso : à peine plus de 500 hectares mais une richesse archéologique qui témoigne d’une occupation humaine vieille de plus de 10 000 ans.

En effet, sur ces terres aujourd’hui fréquentées par les troupeaux de vaches et des groupes de randonneurs, des chasseurs du Magdalénien ont gravé dans la roche des scènes de chasse. Ce site unique en France est aujourd’hui classé Monument Historique.



Au fil des siècles les hommes se sont succédé nous laissant pour témoignage quelques beaux vestiges : du hameau de Fornols subsiste la chapelle romane Saint Christophe ; le château de Paracolls et sa chapelle Saint-Pierre, au-dessus des thermes de Molitg-les-Bains évoquent l’histoire des seigneurs de Paracolls ; autour du village les murettes et cabanes de pierre sèche résistent tant bien que mal au milieu d’oliviers et vignes abandonnés.

Un village de moyenne montagne à l’architecture traditionnelle préservée.

La plus belle vue du village est certainement celle que l’on a en s’élevant vers Carmajù par un petit sentier : à nos pieds Campôme s’inscrit dans un cercle presque parfait au milieu des vergers et des prés.

L’une des principales caractéristiques du village réside dans les éléments architecturaux traditionnels assez bien préservés: la rue principale qui mène à la place est revêtue de pavés de granit, les fours à pains saillants sur les façades sont encore nombreux ; on y trouve quelques escaliers extérieurs, de belles portes à encadrements de pierre parfois datés, des ferrures aux portes ou aux fenêtres.

Au cœur du village la place cernée de magnifiques padris (bancs de pierre) bien polis par des générations de campomois, invite à l’échange, à la convivialité.

L’église et son haut clocher surmonté d’un campanile en fer forgé du 19ème attire

le regard et invite à la visite. C’est un édifice de petite taille daté de 1671 qui surprend le visiteur par la richesse de son mobilier : à l’intérieur elle abrite des retables de l’époque baroque avec leurs statues, des tableaux de la même époque, un magnifique devant d’autel en bois finement gravé (18ème siècle), une roue à clochettes et bien d’autres trésors.

Campôme aujourd’hui.

Comme la plupart des villages de moyenne montagne, Campôme a connu l’exode rural et aujourd’hui le village a bien changé. L’activité agricole, autrefois équilibrée entre arboriculture et élevage, est aujourd’hui plus orientée sur la deuxième activité. Elle est toujours présente sur Campôme avec une exploitation arboricole, deux élevages bovins (qui produisent notamment la fameuse « Rosée des Pyrénées ») et un peu de maraîchage.

La commune a également fait le choix d’un tourisme raisonnable qui préserve l’identité du village tout en offrant des équipements modernes: acquisition et réhabilitation de bâtiments en gîtes ruraux, création

de locations à l’année, d’un petit lotissement, d’un centre de vacances dans l’ancienne mairie/école, aménagement d’un espace de loisirs équipé d’une salle des fêtes, d’une aire multisports avec coin grillade en bordure de rivière.

Au fil des ans la plupart des maisons et granges ont été réhabilitées par la municipalité ou des particuliers tout en préservant le style architectural caractéristique de ce village de moyenne montagne.

Campome est bien un village en pleine évolution, qui rajeunit au fil des recensements, résolument tourné vers l’avenir mais sans toutefois renier ses origines.

Toponymie

En catalan, le nom de la commune est Campome. Le nom de ce village vient du latin campus ultimus (« le dernier champ ») car au Moyen Âge, Campôme faisait partie du territoire de son voisin Molitg. En catalan cela a donné Campoltme puis Campome (l'accent sur le O fut rajouté pour franciser le nom)





Lieux et monuments

L’église "La Nativité de Notre Dame", fêtée le 8 septembre renferme des retables de l’époque baroque, et les ruelles portent les traces de l’architecture traditionnelle des villages de moyenne montagne : fours à pain, escaliers extérieurs, bancs de pierre.

La Place, point central du village, ombragée par un mûrier, c'est le lieu où les Campomois aiment se rencontrer, où passent notamment le boulanger, la marchande de légumes et le livreur de l'Indépendant, journal local.

Une fontaine d'eau de source l'agrémente.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • YouTube
  • Instagram

Siège de la Communauté de Communes Conflent Canigó

Château Pams - Route de Ria - 66500 PRADES

04 68 05 05 13  -  contact@conflentcanigo.fr

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi de 08h30-12h / 14h-17h30

© 2015 Communauté de Communes Conflent Canigó

Gestion du site et aide à la mise à jour agence Yomedia

Mises à jour du site Communauté de Communes Conflent Canigó