Souanyas

Ses habitants sont les Souanyasais

 

Population : 27 hab

Superficie : 4,81 km2

Densité de population : 7,5 hab./km2


Jours et Horaires d'ouverture au public : Mercredi de 14h à 17h et Samedi de 9h à 12h30

Adresse : Place du Village 66360 Souanyas
Tel : 04 68 97 10 89

 

Maire : Guy BOBE

Le territoire de Souanyas ne possède pas de vestiges de l'époque préhistorique. Nos lointains ancêtres ont pourtant vécus dans les collines du Conflent, qui étaient pour eux idéales (boisées, proches de la plaine, douces au climat). Quelques autres communes des environs possèdent, en guise de preuve, des dolmens ou menhirs, bien que l'érection des mégalithes soient apparue assez tardivement (-2200).

 

Par la suite, ni les celtes (-500), ni les romains (-121), ni les wisigoths (412) n'ont laissé de traces sur le territoire de Souanyas. Après l'Invasion sarrasine de 735 et le dépeuplement du Roussillon, c'est Charlemagne qui parvient à prendre cette région (811) et qui la pacifie. Commence alors l'ère chrétienne, et avec elle la multiplication des églises rurales. C'est ainsi qu'apparu le village tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Situé au dessus d'Olette, Souanyas a été habité dès le XIe siècle par quelques pionniers intrépides venus peupler ce coin de la région. Une première chapelle fut construite. On ignore la date de la construction, mais on sait qu'elle a été consacré entre 1064 et 1087 par Raymond, évêque d'Elne. Elle a été remplacé par une autre église, plus spacieuse, au XIIIe siècle.

 

On peut facilement imaginer que les habitants, face aux dangers que représentait l'isolement, s'étaient entre temps réunis autour de la chapelle, formant le début du village. Le vicomte d'Evol, partisan du roi de Majorque, fit construire à Souanyas un château à proximité de l'église aux alentours de 1340 pour résister aux attaques du roi d'Aragon. Ce fut alors le véritable point de départ de ce village qui bénéficia des protections du château.

Le capbreu de 1547 indique qu'il y avait 2 chefs de famille à Soanyes et 8 autres aux barris, le nouveau village. Les censives étaient de 220 sols et une obole pour Souanyas, et 106 sols 3 deniers pour Marians. Les reconnaisances de ces censives furent faites en présence de Janot Gorch, procureur de l'abbée de St Michel de Cuxa depuis le 26 mai 1544.

 

Au XVIIe siècle la dîme de Souanyas était répartie à égalité entre l'archidiacre du Conflent, le prévot de Fillols et le curé de Nyer.

Patrimoine

 

L'église, anciennement paroissiale, est déidée à Ste Eugénie. Construite en schiste, elle est le fruit de deux campagnes de travaux successifs. Elle a un plan classique pour une église romane, à nef unique, voûtée et terminée par une abside semi-circulaire. Elle a un clocher mur dont les ouvertures ne sont pas en arc, comme c'est souvent le cas, mais sont rectangulaires. Intérieurement elle contient quelques pièces du XIVe siècle comme un chandelier en fer forgé ou la statue centrale du retable du maître-autel, mais aussi une roue à clochette et la cuve baptismale fort intéressante.

Toponymie

 

En catalan, le nom de la commune est Soanyes.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • YouTube
  • Instagram

Siège de la Communauté de Communes Conflent Canigó

Château Pams - Route de Ria - 66500 PRADES

04 68 05 05 13  -  contact@conflentcanigo.fr

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi de 08h30-12h / 14h-17h30

© 2015 Communauté de Communes Conflent Canigó

Gestion du site et aide à la mise à jour agence Yomedia

Mises à jour du site Communauté de Communes Conflent Canigó