top of page
Anciens articles
Rechercher

LE CLUB PVD DEPARTEMENTAL EN CONFLENT !


Le jeudi 11 mai 2023, le club Petites Villes de Demain départemental, composé de l’ensemble des chefs de projet spécialisés du territoire, se sont rassemblés à Prades, sur invitation de notre référent local, Guillaume Laurant.


Cette journée s’est articulée autour de temps de travaux sur les fonds européens et le patrimoine en matinée, et une visite des grands projets d’aménagement du territoire de Prades l’après-midi.


 

Claire Sarda-Vergès, directrice de l’ADRET, a débuté cette journée en présentant aux chefs de projet les missions de l'ADRET ainsi que ses différents champs d'intervention. Dans le cadre du dispositif Petites Villes de Demain, la recherche de fonds financiers est une des grandes missions des chefs de projet afin de donner une chance à chaque objectif de revitalisation d'être atteint. Et l'Europe via l'ADRET est très investie dans la revitalisation des milieux ruraux !


Créée en 1993, l’ADRET (Agence de Développement Rural Europe et Territoires), association loi 1901, a pour objet :

– de mettre à la disposition des acteurs du développement un centre de ressources et des moyens matériels ou administratifs nécessaires à leur activité,

– de diffuser l’information sur les programmes et politiques communautaires et de développer des actions dans le cadre de sa mission de service public d’information de l’Union européenne en région Occitanie Pyrénées Méditerranée,

– d’informer et d’accompagner les porteurs de projets en leur procurant des informations et conseils et en les orientant le cas échéant vers des structures et personnes ressources qualifiées,

– de développer des partenariats et de conclure des conventions avec différentes structures publiques ou privées (par exemple collectivités territoriales, chambres consulaires, services de l’Etat, associations, banques, centres de gestion, cabinets conseils, universités) afin de proposer ou d’obtenir des services particuliers dans les domaines de l’information européenne, de l’appui aux porteurs de projets, du développement économique local, de l’aménagement du territoire,

– d’organiser des formations dans les domaines de compétences précités.



Alain Baus & Joël Filhol, délégués départementaux de la Fondation du Patrimoine, ont ensuite présenté à l’assemblé les différents dispositifs financiers et d’accompagnement que propose la Fondation, tant pour les propriétaires privés que pour les collectivités. : label, souscriptions et les financements ou encore mission Bern dont a déjà bénéficié le Casino de Vernet-les-Bains en 2018.


La Fondation du Patrimoine, créé en 1996, a pour vocation la protection du patrimoine rural « non protégé » et agit ainsi sur plusieurs domaines d’interventions comme :


- Le bâti : musées, théâtres, lieux de culte, demeure, moulins, fabriques, fontaines …

- Les milieux naturels : paysages, parcs et jardins, espèces en danger, éco-rénovation

- Le mobilier : patrimoine roulant et maritime, instruments de musique, livres, meubles, tableaux, statues …


Au niveau départemental, la Fondation du Patrimoine, c’est :

- 260 sites sauvés entre 2006 et 2022, soit plus de 2 millions d’euros de subventions accordées dont 737 000 € au titre de la Mission Patrimoine confiée à Stéphane Bern,

- 8 à 10 labels accordés par an,

- 118 000 € collectés en 2022,

- 142 communes adhérentes sur le département en 2022.


 

L’après-midi, les chefs de projet Petites Villes de Demain ont découvert le centre-ville de Prades, guidés par Elisabeth PREVOT, 1ère adjointe de la commune de Prades, qui a pu rendre compte des divers investissements menés sur la commune, poursuivant tous une même ligne de conduite depuis de nombreuses années.



Au programme notamment :

  • le projet Coeur de ville (opération mixte habitat et services co-porté par la commune avec l'hôpital de Thuir, la Croix Rouge et un opérateur privé de l'habitat),

  • le projet de réhabilitation à dimension culturelle de la Maison Félip,

  • la remobilisation du bâti historique de l'ancien palais de justice pour la réimplantation de la mairie en centre-ville,

  • ou encore l'extension de la maison de retraite Guy Malé.


Comments


bottom of page