Fontpédrouse

Ses habitants sont appelés les Fontpédrousiens en français, Fontpedrosats en catalan.

 

Population: 123 hab

Superficie: 64,35  km2

Densité de population : 1,9 hab./km2

Jours et Horaires d'ouverture au public : Lundi au Jeudi 8h/12h – 14h/18h et Vendredi 8h/12h

 

Adresse : Bainat D’Availl 66360 Fontpédrouse
Tel: 04 68 97 05 15
Email : fontpedrousemairie@orange.fr
 

Maire : Arlette BIGORRE

Fontpédrouse est situé dans les gorges de la Têt le long de la RN 116 qui mène de

Perpignan à Font-Romeu, en Conflent. L'essentiel du village se situe en contre-bas de la route.

La commune actuelle englobe trois villages distincts :

- le village de Fontpédrouse à proprement parler ;

- le hameau de Prats-Balaguer ;

- le hameau de Saint-Thomas, à proximité duquel s'est implanté l'établissement thermal éponyme, au niveau des sources d'eau chaude.

La ville connaît un regain d'activité depuis la rénovation de ses thermes en 1993, où l'eau peut atteindre 58 °C, l'une des plus chaudes sources naturelles des Pyrénées.

 

Le nom de Fontpédrouse vient d'un dérivé catalan de Font-Padragouze, la Fontaine sous les pierres.

 

Situé dans la vallée de la Têt assez haut en montagne, Fontpédrouse a profité des bénéfices des échanges entre Cerdagne et Roussillon, mais il a également subit les inconvénients qui sont inévitables dans une telle situation.

 

Le site est probablement préhistorique puisque des traces d'activité humaine ont été repéré en Cerdagne mais aussi régulièrement en Conflent. On peut donc penser que la région était l'un des terrains de chasse de nos lointains ancêtres au même titre que la région d'Eyne par exemple.

 

A l'ère romaine des grands travaux de désenclavements des régions ont vu le jour. La Via Confluentana était une route qui prolongeait la Via Domitia (Beaucaire-le Perthus), elle même se transformant en Via Cerdana lorsqu'elle arrivait sur le plateau cerdan. Le village est probablement né d'une station construite par les romains sur cette voie pour le repos des voyageurs, et cela avant la station suivante, La Cabanasse.

 

Durant le Moyen-age le village relevait de la vicomté de Conflent, créé par Charlemagne en même temps que l'ensemble des autres comtés. C'est à cette époque que fut construit un château destiné à protéger les habitants de la vallée, habitants qui se sont peu à peu regroupés sous ses remparts pour assurer leur protection. Nous sommes alors au IXe et Xe siècle.

 

Durant le XIIIe siècle, les rois de Majorque dirigent le Haut Conflent. Jacques 1er protège son territoire en créant un réseau de tours de surveillance dont Fontpédrouse bénéficiera sans en faire partie. La tour haute est à Fedges, elle même reliée à celle de La Llagone, et la tour basse est celle d'Olette. Ainsi encadré le village fut alerté à temps en cas d'attaques.

 

L'opposition de la coalition Castille-Aragon avec la France a provoqué de nombreuses guerres dans le Conflent. Fontpédrouse eu de la chance car le village est situé trop loin dans la vallée pour vraiment constituer un enjeu. Il s'est contenté de voir passer les armées sans trop avoir à souffrir de leur passage.

 

Le XVIIe siècle a également été une période néfaste pour les habitants du Conflent. La guerre de 30 ans entre l'Espagne et la France à provoqué le passage des armées, armées qui repasseront en 1793 dans les deux sens !

 

Entre temps le traité des Pyrénées a séparé la Catalogne en deux. Le Conflent redevient français, et le roi taxe les catalans du Nord de la gabelle, un impôt sur le sel. A la suite du Vallespir, le Conflent entre en rébellion contre les gabelous, mais cette histoire se terminera dans le sang des révoltés. Fontpédrouse n'est pas trop touché là aussi par la répression française qui y fait suite.

 

En ce qui concerne les édifices religieux de Fontpédrouse, citons la chapelle St Paul, citée pour la première fois en 1672 mais détruite au XXe siècle pour faire passer la RN116. Pour la remplacée un oratoire fut construit à l'entrée de la route menant à la gare. Une deuxième chapelle fut construite à ce moment, elle aussi dédiée à St Paul, mais de nos jours elle a été transformé en maison d'habitation. C'est la 2e maison en entrant dans le village.

 

L'église actuelle du village est récente, elle date du XIXe siècle. Elle a été bâti sur les restes d'une église romane dont une partie a été conservé dans le mur Nord. Le clocher date de 1855.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • YouTube
  • Instagram

Siège de la Communauté de Communes Conflent Canigó

Château Pams - Route de Ria - 66500 PRADES

04 68 05 05 13  -  contact@conflentcanigo.fr

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi de 08h30-12h / 14h-17h30

© 2015 Communauté de Communes Conflent Canigó

Gestion du site et aide à la mise à jour agence Yomedia

Mises à jour du site Communauté de Communes Conflent Canigó