Clara Villerach

Jours et Horaires d'ouverture au public : Mardi de 10h à 13h, Mercredi de 9h à 17h

Adresse : 1 Rue de la Mairie 66500 Clara-Villerach
Tel : 09 60 43 06 36
Email : commune-de-clara@orange.fr
Maire : Robert LAGUERRE

http://www.annuaire-des-mairies.com/66/clara-villerach.html



 

CLARA

De la préhistoire à l'ère chrétienne

Clara n'a pas conservé de vestiges de la lointaine époque préhistorique, mais nul doute toutefois que le site ait été habité par nos ancêtres, ces collines étant ni trop élevées, ni trop basses.

Les premiers habitants de la région furent envahis durant les millénaires précédents notre ère par les ibéro-ligures, puis vers -500 par les celtes et enfin les romains (conquête en -121). Ceux-ci, particulièrement bien organisés, structurèrent les terres sur la base de domaines agricoles. C'est là l'origine d'un grand nombre de villages du Roussillon, et c'est le cas pour Clara dont le propriétaire romain était un certain Clarus.

A la chute de l'empire romain, ni les wisigoths (412), ni les sarrasins (735) n'ont laissé de traces sur le site. Il faut dire que ces deux peuples n'ont quasiment pas bâtis et leurs restes sont très rares.



Le dispositif militaire carolingien

Il faudra donc attendre l'arrivée des carolingiens en 811 pour que naisse le système féodal. Les soldats de Charlemagne ayant conquis le territoire, ils firent venir des moines, la plupart du temps de l'empire sarrasin au Sud, pour bâtir des grandes abbayes qui, au fil du temps, essaimèrent des chapelles un peu partout dans la région. La première mention de Clara est faite à travers son château St Etienne de la Roca dont il nous reste les soubassements d'une tour carrée. Placé à 750m d'altitude, il est cité dès 865. Ce document nous apprend que le château de Clara avait un rôle extrêmement important au IXe siècle pendant la reconquête du Roussillon par Charlemagne car il s'agissait de la capitale militaire et administrative du Conflent.

Il possédait une chapelle castrale dédiée à St Etienne bien sûr, cette chapelle servant d'église paroissiale pour les premiers habitants de la vallée. Elle est toujours debout de nos jours, c'est l'ermitage St Etienne de Pomers (citée sous le nom de Ecclesia Sancti Stephani en 865) C'est donc sur cet éperon rocheux que se dressait le premier village de Clara, son château et son église.

Mais le fait d'être un haut lieu militaire n'empêchait pas le devoir spirituel : En fait les seigneurs de Clara n'était pas des laïcs mais des religieux : il s'agissait des moines de l'abbaye Saint Michel de Cuxa, construite tout récemment. Un document daté de 879 nous prouve que cette abbaye possédait, temporellement comme spirituellement, le lieu de Clara.

Au XIIe siècle le château de St Etienne de la Roca s'était transformé, il avait perdu sa vocation de siège administratif du Conflent au profit de celui de Joch. Les habitants quittèrent les abords du château pour s'installer plus bas dans la vallée, une région plus propice à la survie. Ils édifièrent durant le XIIe siècle l'église St Martin, siège de la paroisse de Clara. C'est ainsi que fut créé le village que nous connaissons. Cette église fut construite sur les restes d'un édifice religieux plus ancien, du IXe siècle. De l'église du XIIe, il nous reste l'abside semi-circulaire et sa fenêtre à simple ébrasement. La nef date du XIIe et le clocher du XVIIIe. L'église classée renferme un retable du XVIIe et le coffret des Saintes Huiles.



La chapelle castrale sera alors modifiée en profondeur, nous faisant perdre une partie de ces spécificités préromanes, pour pouvoir accueillir les premiers ermites.

Le territoire de Clara possède un canal d'irrigation de 42Kms de long datant de 1881. De Serdinya, en amont de Villefranche de Conflent, il va jusqu'à Marquixanes. Il distribue l'eau de la Têt.

L'ermitage St Etienne de Pomers

Il s'agit d'un ermitage, encore occupé de nos jours, qui fut établi à partir du XVIIe siècle sur les restes d'un château comtal et de sa chapelle. L'ensemble est visible au Sud-Est du village, après une belle promenade.



VILLERACH

Hameau de Clara, Villerach fut longtemps une paroisse indépendante avant de devenir un hameau. Rappelons qu'avant la Révolution française, la paroisse était l'équivalent de la commune actuelle.

Situé dans les contreforts du Conflent, bien à l'abri, le territoire de Villerach a été habité par nos lointains ancêtres préhistoriques de l'époque mégalithique. La preuve se trouve sur les hauteurs du village, avec le dolmen de la Lloseta, gravé de 18 cupules hémisphériques qui en font une curiosité locale

Par la suite ni les ibéro-ligures, peuples mixtes ayant conquis le territoire durant le dernier millénaire, ni les romains, ni les wisigoths n'y ont laissé de vestiges. Cet état de fait n'est pas rare, le peuplement de la région ayant été très lent.

En fait le village apparaît pour la 1ere fois au XIIieme siècle, soit relativement tard par rapport à ses voisins. Villerach apparait sous le vocable de son église comme c’était l’habitude à cette époque : St Sauveur. Cette église toujours debout de nos jours, possède un un intéressant rétable du 18ième siècle. C’est aussi à cette époque que l’église change de Saint-patron passant de St Sauveur à St Sylvestre, son protecteur actuel. Cette église contient une statue de bois représentant St Etienne et provenant de l'ermitage St Etienne de Pomers.

Devenu trop petit pour prétendre au titre de commune, il sera rattaché à Clara, village plus important.

  • Facebook
  • Twitter
  • Google+
  • YouTube
  • Instagram

Siège de la Communauté de Communes Conflent Canigó

Château Pams - Route de Ria - 66500 PRADES

04 68 05 05 13  -  contact@conflentcanigo.fr

Horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi de 08h30-12h / 14h-17h30

© 2015 Communauté de Communes Conflent Canigó

Gestion du site et aide à la mise à jour agence Yomedia

Mises à jour du site Communauté de Communes Conflent Canigó